Le Zoo de Guadeloupe fait partie de cette nouvelle génération de parc zoologique qui s'engage pour la protection et la sauvegarde de la faune sauvage. A ce titre, différentes actions de partenariat avec des associations reconnues sont menées ici aux Antilles mais aussi partout dans le monde.

Le Zoo de guadeloupe soutient techniquement et finance un grand nombre de programmes de recherche et conservation in situ et ex situ

Soutien à des programmes de recherche universitaires et de muséums pour la conservation des espèces dans leur milieu naturel : accroissement des connaissances. Soutien direct à des programmes de conservation : Condor des Andes, Tatou Géant, Ouistiti à mains blanches, études sur l’écologie de la faune locale en Martinique, Guyane et Guadeloupe (Jaguar, Tapir, Pécaris, Iguanes, Racoons, etc), programmes de reproduction européens (EEP, ESB) : plus d’une quinzaine d’espèces concernées en 2014.

membre de l’AFDPZ, le zoo de guadeloupe contribue aux actions de conservation des espèces menacées dans leur milieu naturel

Contribution directe aux programmes de la Commission de Conservation de l’AFdPZ (budget de 50.000€ en 2013, une dizaine de programmes internationaux) : Tamarin à mains blanches en Colombie, Cercopithèque à ventre rouge au Bénin, Primates de la forêt des Marais de Tanoé en Côte d’Ivoire, Grand Hapalémur de Madagascar, réhabilitation des écosystèmes aux Seychelles, Garrulax du Père Courtois en Chine, Guépard asiatique en Iran, Tatou géant au Brésil, Titi de Saint Martin au Pérou, Gypaète barbu en Europe, etc.

En savoir plus : http://www.afdpz.org/

l’ALPZA et sa commission de conservation accompagnent le zoo de guadeloupe dans ses actions de conservation des espèces menacées

Développement des programmes de conservation des espèces et des milieux naturels, et développement des compétences et des ressources liées à la biodiversité : validation par un système d’accréditation des programmes de conservation pour une meilleure efficacité et une pérennité des actions et de leurs résultats.

En savoir plus : http://www.alpza.com

le zoo de guadeloupe collabore avec des équipes de chercheurs pour mieux connaitre les espèces et favoriser ainsi leur conservation

Les zoos procèdent uniquement à des échanges entre leurs groupes d’animaux sans achat ni vente. L’EAZA coordonne par le biais des zoos plus de 370 programmes d’élevage sous soins humains d’espèces menacées (EEP) et répertorie les populations globales grâce à des recensements (ESB). Ces programmes profitent aussi à la conservation des espèces dans la nature, et aident à instruire les visiteurs sur la biodiversité.

En savoir plus sur les EEP : Cliquez ici

en tant que membre de l’eaza, Le zoo de guadeloupe se doit de répondre aux normes et à l’éthique qui régissent la gestion d’animaux en captivité

EAZA (Association Européenne des Zoos et Aquariums) : Plus grande association professionnelle de zoos dans le monde. 345 institutions et organisations dans 41 pays en 2014. Plus de 32 000 employés. Ses membres sont soumis à un système d’accréditation très pointu et exigeant, et doivent respecter les Normes (ou les Standards) incontournables de EAZA pour la gestion d’animaux en captivité et le Code éthique de l’association.

En savoir plus : http://www.eaza.net

Le zoo de guadeloupe s’est doté d’un centre de soins afin d’assurer aux animaux bien-être et santé

Hébergement de l’antenne guadeloupéenne du centre de soins SOS Faune Sauvage : hôpital et centre de réhabilitation des animaux sauvages en détresse, soins vétérinaires et maintien des populations sauvages autochtones.

En savoir plus : http://www.sosfaunesauvage.com/